AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i don't give a fuck what you think about it (ezio)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezio Bélaváry
ANCIENT GREEK KING
avatar

□ since : 20/01/2016
□ letters : 92

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : lying.
□ stuck in love :
□ availability : free (0/3)

MessageSujet: i don't give a fuck what you think about it (ezio)   Mer 20 Jan - 21:42


(Ezio Bélaváry)
¦ masochistic, suicidal, all this things make me homicidal ¦
©img/cult to follow.

nom completEzio Bélaváry. Non, pensez-vous seulement qu'il s'agit de son réel nom ? Vous êtes naïfs. Son véritable nom est Alwin Almstedt, il est sous un autre patronyme depuis qu'elle est sortie de prison. âge, date de naissanceVingt-huit ans, il est né le quatre janvier 1988. origines et nationalitéRusse mais se pense grec, mais il a hérité de la nationalité américaine de son "père". job, études • Il a fait des études scientifiques, ancien scientifique légiste, il n'est plus que chimiste dans sa nouvelle vie. statut civil • Célibataire, probablement en couple avec sa cellule en prison. statut familiale • Famille ? Qu'est-ce que c'est ? premier mot• Ana, le nom de son chien. plus beau souvenir• « Monsieur Bélaváry », oubliez monsieur Almstedt. pire souvenir• « Alwin Almstedt, je vous condamne à six ans de prison pour meurtre avec préméditation », se faire prendre ? Bordel.   animaux de compagnie • Un couteau, c'est considéré comme un animal de compagnie ?  chanson du moment• Murder Melody, Cult To Follow. passions/hobbys• La torture, son passe-temps préféré. gourmandises préférées • Si le sang est considéré comme une gourmandise, ce serait celle qu'il préfère. traits de caractère • Sadique, cruel, brutal, violent, séducteur, hautain, obstiné, purement méchant, sarcastique. groupe • Gentlemen.



¦ The town was paper, but the memories were not.  
TEN + Enfant adopté, il l'a su à l'âge de quatorze ans. Brisé intérieurement, blessé extérieurement, il ne voulait que faire payer cet éternel mensonge à ses parents grecs qu'il croyait siens. Origines inconnues, il sait seulement qu'à l'orphelinat ils l'appelaient Neil. Ils ne l'aimaient pas en Neil, ils l'ont changée en Alwin. Brisé ange grec.

NINE + Méchant, il l'est devenue suite à sa découverte sur sa réelle famille, brisant ses parents adoptifs à chaque mot qui sortait de sa bouche. Seize ans, il a fuit de chez lui, il s'en est allée vivre chez un de ses prétendants qu'elle a prit pour petit ami pendant quelques temps, avant de le détruire également.

EIGHT + Passion pour le sang prise à la suite d'une opération vue sur un homme venant de mourir, à l'âge de vingt ans, ouvertement un enfoiré haïssant le monde, il était le seul à être présent ce jour-là. On pourrait la qualifier de réel vampire si on suivait ce qu'il boit, ce sanguinaire gamin.

SEVEN + Mon doux, vous êtes atteint de psychopathie. Il n'a pas compté le nombre de fois où on le lui a dit, mais il n'y croit pas. Il se considère juste comme quelqu'un n'ayant plus de sentiments, robotique humain. Il n'aime pas les gens et les gens le lui rendent bien.

SIX + Meurtrier, ce n'est pas quelque chose de nouveau chez lui. Il a été arrêté pour meurtres, au pluriel. En prison également pour cela, il restait en observation, pour des policiers s'inquiétant de la santé mentale de Alwin Almstedt, humain disparu. Il n'est pas recherchée pourtant, portant une puce magnétique au niveau du poignet gauche qui informe de sa position chacun des policiers. Il a déjà essayé de l'enlever mais s'était blessé plus qu'autre chose.

FIVE + Ezio a opté pour le nom d'Ezio Bélaváry grâce à son addiction pour la Grèce et la mythologie. Ezio étant un prénom grec, il a trouvé judicieux de l'utiler. Quant à Bélaváry, malgré ses origines suédoises il a trouvé que ça sonnait bien et a donc opté pour.

FOUR + Il est tombé amoureux, une fois, d'une douce jeune femme qui l'a aidée pour s'en sortir. Il n'a jamais prononcé son nom durant les procès, pour qu'elle puisse fuir et s'en aller. Gigi était son ange aux cheveux de feu, elle était celle pour qui il aurait pu tout faire, même si elle ne l'aimait pas en retour. Ils étaient un peu comme Zéphyr et Hyacinthe, ou du moins il aime se souvenir d'elle comme ça.

THREE + Après être sortie de prison, la première chose qu'Ezio a faite est de retrouver Gigi. Il l'a trouvée ici, à Medina, et est allé la voir. Le premier geste de Gigi a été de lui refermer la porte au nez. Brisé, Ezio a seulement fait demi-tour. Mais il s'est juré de se venger, comme il le pourrait.

TWO + En réalité, Ezio n'a pas de problèmes de sentiments, ses états seconds la transforment juste en un être sans coeur, lorsqu'il se rend compte de ce qu'il fait il est souvent bien trop tard pour se reprendre. Alors il apprend tant de bien que de mal à agir comme un enfoiré tout le temps.

ONE + Imbécile chieur. Il n'a pas tué volontairement son supérieur, bien que c'est ce qu'il fasse croire. Agression, plusieurs fois, il ne faisait que se défendre et a fini par le poignarder pour se libérer de ses mains. Il était paniqué, rien de plus, et blessé, plus ou moins. Depuis sa sortie de prison c'est de ça qu'il se souvient, et des policiers l'envoyant ici, à Medina, pour récupérer des informations sur la drogue qui circulerait. Rien de plus qu'un indic qui se fait passer pour un chimiste, rien de plus.


pseudo, prénom • Omegaxy, Marine. âge, pays • 16, France. avis sur le forum . type de personnage • Inventé. avatar • Grant Gustin. dédicace & autre • À moi, aha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezio Bélaváry
ANCIENT GREEK KING
avatar

□ since : 20/01/2016
□ letters : 92

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : lying.
□ stuck in love :
□ availability : free (0/3)

MessageSujet: Re: i don't give a fuck what you think about it (ezio)   Mer 20 Jan - 21:42


¦ If you don't imagine, nothing ever happens at all  
Résumé de Ezio: Cruel enfant, c'était de cette façon qu'on l'appelait lorsqu'il était en collège. Il était le genre de garçon à verser le contenu d'un produit toxique dans une bouteille d'eau, devant une personne en train de s'étouffer et ayant besoin de boire. Brillant scientifique, il est parvenu au plus haut de sa carrière en assassinant tout simplement son supérieur, même si son augmentation n'était pas son but premier, et en prenant sa place, âgé de vingt et un ans. Les enquêtes se poursuivant, il réussit à mettre le doute pendant quelques semaines avant d'être arrêté et mis en prison pour six ans. Il est ressorti de prison âgée de vingt-sept ans, quittant immédiatement l'Arkansas pour l'Ohio et la ville de Medina, supprimant son nom de Alwin Almstedt pour Ezio Bélaváry. 


you won't understand

« Alwin Almstedt, can you, please, come in my office ? Thanks. » Soupir. Il avait reculé le fauteuil sur lequel il était assit et avait glissé ses doigts dans les cheveux de feu de la jeune femme devant lui. Amour fou, c'était la première fois que ça lui prenait, elle était celle à qui il arrivait à faire confiance plus qu'autre chose. Elle était bien la seule. Il l'avait regardé et il s'était levé. « I swear to you, I come back the faster I can. » Il lui avait sourit et était sorti du laboratoire qu'on lui avait donné. Médecin, scientifique légiste, il avait assez de diplôme pour ça et c'était le métier qu'il aimait faire, alors tout aurait pu très bien aller. Poussant la porte du bureau de son supérieur, Alwin entrait calmement dans la pièce sans refermer la porte. Ce qu'il fit cependant quand son supérieur le lui demanda. « Did I do something wrong ? » Il avait posé cette question comme si c'était la seule chose qu'il pouvait y avoir. Et ça l'était. Seulement l'homme devant lui avait posé son regard bleu sur lui, et il avait comprit que ce n'était pas le cas. « You can call me Kildan, Alwin. You know that ? » Alwin avait hoché la tête et baissé le regard, moment de gêne. C'était toujours comme ça, avec lui, il s'amusait à lui faire des avances à travers des phrases de rapprochement. « So why did you call me.. » « Mister Halloway, please. You're my boss, not my friend, I.. I can't just.. » Il s'était tut quand il avait sentit la main de Kildan sur sa bouche, reculant d'un pas pour couper ce contact-là. Il haïssait cet homme du plus profond de son être. Cependant il s'était rapproché, jusqu'à ce qu'Alwin sente le contact de la porte contre son dos. Il avait fermé les yeux et avait sentit le souffle de Kildan contre sa peau. « Did you think I'm gonna let you go ? » « Please do not.. » Il s'était de nouveau tut, sa main recouvrant sa bouche, il n'arrivait plus à ouvrir les yeux à cause de la peur. « Don't tell me what I have to do, Alwin. It's gonna be good for you and me, let me do. It won't hurt. » Il avait tenté de le repousser, ce qui lui avait valut de se prendre des coups beaucoup trop violents. Alors il avait finit par le laisser faire.

Assit dans son laboratoire, Alwin passait ses mains sur les blessures qu'il lui restait de quelques jours avant. Blessé intérieurement et extérieurement, il était surtout effrayé de retourner voir son supérieur qui pourtant l'avait appelé quelques vingtaines de minutes plus tôt. Il avait quand même finit par se lever, par trouver le chemin du bureau où il était entré en refermant la porte. « We're gonna do it again. » Il avait secoué la tête et avait posé sa main sur la poignée de la porte, se sentant poussé brutalement contre la porte par la suite. « You didn't have the choice. » « Let me go. Or I swear I'll call the cops. » Il avait repoussé Kildan en sentant sa main dans son cou, s'approchant du bureau pour avoir accès au téléphone. « Didn't you see how much I'm freaking out, my Alwin ? » « I'm not yours and you can't just fuck.. Rape me when you want, son of a bitch. » Il avait sentit sa main contre son cou, lui coupant légèrement la respiration, il avait ressentit son regard sur ses lèvres et avait fermé les yeux. Il était effrayé, tant qu'il aurait pu faire des choses horribles sans s'en rendre compte. « Let me go ! » « Shut the fuck up. Yeah, I can rape you, when I want. » Sentant la main de Kildan descendre au niveau de son ventre, Alwin n'eut qu'une réaction qui fut d'attraper le couteau suisse sur son bureau et de l'ouvrir. « Let me go. Now ! » Il l'avait frappé, Kildan. Alors Alwin avait répondu au coup en le frappant également, plusieurs fois et avec la lame du couteau. Il l'avait fait jusqu'à ce qu'il vire à l'inconscience, et il avait lâché le couteau finalement, regardant ses mains en sang. Se baissant vers lui, il avait posé ses mains sur les blessures et avait finit par reprendre en main l'arme qu'il avait prise dans sa poche. « No.. No, no, no, no. Fuck it. » Se levant, il s'était approché du bureau et avait traîné le corps de Kildan jusque derrière, posant un regard sur la feuille posée sur son bureau. Une chose était inscrite, une seule. Qu'Alwin prendrait son poste lorsqu'il partirait.

Il était allé la voir, paniqué et ne sachant pas quoi faire. Ses mains couvertes de sang, il était entré dans la pièce et avait appelé la douce rousse de qui il était amoureux. Il avait vu son regard, ses mains étaient en sang et il avait certainement du sang sur le visage, vu le nombre de fois où il avait passé ses mains dessus. « Gigi, please. Please, please. Help me. I.. I don't know what to do, I have just.. He has.. Kildan Halloway, he.. God please, please help me. » Il avait peur, dans le fond, de ce qui pouvait lui arriver. Et après avoir nettoyé tout ce sang et après s'être calmé, il avait essayé de s'expliquer calmement, sans bégayer, sans craquer, sans se couper toutes les dix secondes. « Kildan was a lot.. Touching me. I wasn't telling anything because he has more powers than me, and lose my job wasn't my priority and.. He was going too far one time, two times. He hit me, hard, many many times and.. The first time he just fucked me, like no matters how I was freaking out, how much I was hurted, he doesn't care about that and he let me go. Second times, he do.. Anything the same. I hit him too. With a weapon and.. I just killed him, I don't know if.. This is.. That's not me.. »

« Alwin Almstedt, you're arrested for Kildan Halloway's murder. » Assit dans le tribunal, il s'appuyait contre le siège lorsqu'ils l'avaient appelé à la barre. « So, Alwin, you killed him ? » Alwin avait détourné le regard. La famille Halloway était au procès, sa femme et sa fille, sa mère et sa sœur, il n'avait pas envie de leur donner cette mauvaise image de leur Kildan. « He was too much tactil for me. » « How tactil ? One check was too much and you decided to kill him ? » Un souffle sortit de sa bouche, énervé, il avait hoché négativement la tête et posé ses mains correctement sur la barre devant lui, les menottes en fer lui brûlant les poignets. « Did you really want the details ? » « Tell me everything. » Il n'avait pas pu s'empêcher de sourire nerveusement avant de rire. « You didn't want that. » « I want it. Tell me, Alwin, tell me what you've got to escape jail. » Il avait grogné, serrant la barre de bois dans ses phalanges. Cet homme l'énervait. « You haven't the idea how much Kildan used to fuck me, hard. Proudly, hardly, he liked to have a rough relation with me. Obviously I wasn't for that, he rape me once, try to rape me twice, that was self defense. » « So you killed him ? » Il ouvrit la bouche, choqué par la question en se rendant compte qu'il ne l'avait pas même écouté. « It was self-defense ! » L'avocat s'était approché de lui, le regardant longuement dans les yeux. « I don't call thirty-eight stabs a self defense. Did you killed him ? » « You don't even IMAGINE how much I'm proud for it, for killed this fucking son of a bitch who do not even should be alive ! And I swear, I swear to god I'm gonna kill you, you're little bastard. » Il avait sentit les mains des gardes le tenir en place. Le juge l'avait regardé. Coupable, il savait ce qu'il allait dire, et il venait de se rendre compte des mots qu'il venait de prononcer. « That's.. Not what I would say. » « Alwin Almstedt. I sentence you to six years in jail. For premeditate murders. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dris Lyall
♡ lies can buy eternity
avatar

□ since : 17/01/2016
□ letters : 285

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : take care of lys, go shopping, try to stop smoking for the baby.
□ stuck in love :
□ availability : (□□□)

MessageSujet: Re: i don't give a fuck what you think about it (ezio)   Jeu 21 Jan - 8:43

Je confirme, Shelley va à la perfection à la description que tu as faite.
(Re)bienvenue chez toi ma jolie. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Atlas
without losing a piece of me.

avatar

□ since : 16/01/2016
□ letters : 265

• LOST IN THE MOON.
□ things to do :
□ stuck in love :
□ availability :

MessageSujet: Re: i don't give a fuck what you think about it (ezio)   Jeu 21 Jan - 20:43

Ce personnage, cet avatar, tu fais toujours des choix parfaits.
(Re)bienvenue à la maison. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thoughtsarestars.forumactif.be
Ezio Bélaváry
ANCIENT GREEK KING
avatar

□ since : 20/01/2016
□ letters : 92

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : lying.
□ stuck in love :
□ availability : free (0/3)

MessageSujet: Re: i don't give a fuck what you think about it (ezio)   Ven 22 Jan - 17:34

Merci mes bébés
Même si finalement je vais jouer ce personnage en garçon (oui j'ai pas confiance en mes capacités à jouer des nanas) ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marloes Grothe

avatar

□ since : 17/01/2016
□ letters : 42

• LOST IN THE MOON.
□ things to do :
□ stuck in love :
□ availability : on (✭/✩).

MessageSujet: Re: i don't give a fuck what you think about it (ezio)   Lun 25 Jan - 22:02

Bon retour chez toi mon chat.
EZIO est une jolie petite merveille, n'oublie pas ce qu'on a dit. I love you Sinon JOTEMERAIS plus.

_________________

ALIVE i found solace in the strangest place, way in the back of my mind. i saw my life in a stranger's face and it was mine. i had a one way ticket to a place where all the demons go, where the wind don't change and nothing in the ground can ever grow. no hope, just lies and you're taught to cry in your pillow. but i'll survive.
présentation, en redaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i don't give a fuck what you think about it (ezio)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i don't give a fuck what you think about it (ezio)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.
» [Event & Libre] Give me liberty, or give me death

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The perks of being a wallflower. :: If you open up your heart tonight :: You stand there like a scarecrow-
Sauter vers: