AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ≈ butterflies and hurricanes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Atlas
without losing a piece of me.

avatar

□ since : 16/01/2016
□ letters : 265

• LOST IN THE MOON.
□ things to do :
□ stuck in love :
□ availability :

MessageSujet: ≈ butterflies and hurricanes.    Lun 8 Fév - 20:27

PETER ATLAS
never let me go

nom complet - Peter, un prénom qui était cher aux yeux de sa mère. Atlas, patronyme qu'on connait, qu'on a déjà entendu dans l'industrie de la bande dessiné. âge, date de naissance - 24 ans, un certain neuf septembre. origines et nationalité - Américain de pure souche. job, études - auteur et dessinateur de bande-dessinés. statut civil - amoureux, il est fou amoureux de sa poupée russe. statut familiale - Ses parents sont maintenant divorcés depuis dix ans, il est d'ailleurs plus proche de sa mère que de son père. Il est fils unique. premier mot-Certainement maman, il a toujours été très attaché à sa mère, il se cachait derrière ses jambes lorsqu'il était petit. plus beau souvenir- Son dixième anniversaire où il a reçu sa première BD. pire souvenir- Les harcèlements qu'il avait tous les jours de la semaine alors qu'il se rendait tout simplement en cours.   animaux de compagnie - Son poisson rouge ça compte? Il avait un chien prénommé Harry lorsqu'il était gamin, c'était son meilleur ami.   chanson du moment- Space Oddity de David Bowie. passions/hobbys- Dessiner à toujours été une passion pour lui, il passerait ses journées avec un crayon dans la main. Il adore lire également. gourmandises préférées - Des twizzlers à la fraise. traits de caractère -  curieux, timide, (trop) gentil, silencieux, maladroit, loyale, romantique, rêveur, passionné, dans la lune, mal à l'aise quand il doit parler en publique, boudeur, brillant, beaucoup trop intelligent, naïve, paresseux le matin, observateur et perdu. groupe - gentlemen.


(THE TOWN WAS PAPER, BUT THE MEMORIES WERE NOT)
★ Il a une carte du monde dans sa chambre, il aime parfois inventé des voyages imaginaires en la regardant. ★ Il a peur des araignées quand il en voit une, il saute sur les meubles et ne bouge plus jusqu'à temps qu'elle soit partie. ★ Il a toujours été doué en mathématique, les filles venaient souvent près de lui au cours pour lui posé des questions ou pour qu'il fasse leurs devoirs. ★ Il claque des dents comme des castagnettes quand il fait froid. ★ Il ne dort pas dans le noir complet, il laisse allumé sa lampe de chevet. ★ Il ne peut pas s’empêche de manger des friandises après son repas, il adore ça.


✎  HOLD ON 'TIL THE NIGHT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thoughtsarestars.forumactif.be
Peter Atlas
without losing a piece of me.

avatar

□ since : 16/01/2016
□ letters : 265

• LOST IN THE MOON.
□ things to do :
□ stuck in love :
□ availability :

MessageSujet: Re: ≈ butterflies and hurricanes.    Lun 8 Fév - 20:27

l'infiniment grand.
Le monde est grand et vaste. Peter, il est petit par rapport à l'univers. Il est minuscule. Peter, il se pose pleins de questions, il en pose beaucoup. À sa soeur, ses parents, les voisins, des gens qu'il rencontre dans la rue, à tout le monde. Il cherche des réponses. Il observe beaucoup les gens. Ils sont petits ou grands, ils sont malins ou pas vraiment futés, ils sont méchant ou gentils, ils sont amoureux ou pas du tout. La nature l'intrigue également. Le feu, l'eau, l'air, la terre. Les cinq éléments. Enfin les quatre, le cinquième, c'est la quintessence. La quintessence, c'est quoi ce mot? C'est quoi sa signification? Il l'a lu au dictionnaire, mais il n'a rien compris. Il ne comprend rien à ce monde. Il est perdu. Il a peur. Il fuit la réalité et se plonge dans l'extraordinaire. Il ne vit pas comme tout le monde. Il est spécial Peter, il aime ça être spécial. Il réfléchit trop. Il ne remarque aucune des conséquences que cela peut avoir sur sa vie. Il est perdu. Arrête Peter! Stop! Vis ta vie comme quelqu'un de normal, arrête de réfléchir, arrête de penser pendant quelques secondes, arrête! Ok?

Jamais.

la fille à l’imperméable jaune.
Assis contre le rebord d'un mur, Peter griffonnait quelques dessins sans un but particulier. Depuis deux semaines, il n'était plus inspiré. Rien d'extraordinaire ne perçait son âme. Il entendit tout un coup, une petite clochette sonner. Quelqu'un était sortie de l'épicerie en face. Ce quelqu'un était une femme. Une magnifique jeune femme. Elle avait un visage de poupée, une vraie poupée en porcelaine. Elle portait une petite robe bleue ciel à rayures blanches, un imperméable jaune et des chaussures à talons qui claquetait à chaque fois qu'elle faisait un pas. Elle était belle. Il se frotta les yeux et s'avança vers elle. Il n'avait pas réfléchi aux conséquences de ses actes. Il resta planter devant elle sans un mot, l'air béa devant sa beauté. « Can I help you? » Susurra-t-elle avec un léger accent russe. Peter repris ses esprits et essaya de dire quelques mots. « You .. You are pretty. » C'était nul, mais il n'arrivait pas à prononcer autre chose que ça. La demoiselle excisa un petit sourire. « That's nice, thank you , but you do not find that I look different ? » Questionna-t-elle. « Different how? I love the difference , you are perfect . » Répondit-il à la jeune femme. « Stop go do me blush. » Ricana-t-elle. Et quel rire! Il s'extasia devant elle alors qu'il venait de la rencontrer. « Dolores, I'm Dolores but you can call me Dolly . » S'exclama-t-elle en lui tendant sa main. « Dolly, it's pretty. Me is Peter . » Répondit-il en essayant de ne pas balbutier sur des mots. « Nice to meet you. »

« Dolly ? Do you know what I mean quintessence ? » Demanda curieusement le garçon qui regardait dans le vide. La jeune femme plongée dans son bouquin s'intitulant Les Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë, releva la tête et remonta ses lunettes sur le bout de son nez. Elle l'observa intrigué par sa question plus qu'inattendue. Elle ne savait pas trop elle-même ou du moins elle ne connaissait pas toutes les significations de ce mot « I don't know.. » Préférait-elle dire. Peter venait souvent squatter dans l'appartement de Dolly, il était devenu son ami, son pote, sa petite goutte de joie. Ils mangeaient beaucoup quand il venait, elle préparait des petits plats et ils les mangeaient devant des films. Il posait des questions aussi, beaucoup de questions, mais c'était devenu familier pour Dolly. « Are you sure? » Demanda-t-il en la regardant. « I am certain. » Disait-elle. Quand elle mentait cela se voyait, mais Peter ne disait rien, il ne voulait pas l'ennuyer et encore moins l'énerver. Elle s'énervait vite Dolly, mais il lui pardonnait tout quand elle le prenait dans ses bras. Il rêvait de rester pour toujours dans ses bras. Oh si elle savait à quel point, il l'aimait, mais elle ne le savait pas, elle ne le voyait pas.

Le cœur brisé.
Il lui courrait après du moins, il essayait. Elle marchait tellement vite, elle ne voulait en aucun cas se retourner. Il avait quelque chose de mal. Il n'aurait pas dû frapper cet homme qui charmait sa douce poupée russe, il n'aurait pas du, mais c'était trop pour lui. «Dolly! Please, listen to me . » Cria-t-il pour qu'elle entende. Elle s'arrêta brusquement et se planta devant lui, les larmes aux yeux. « Why? Why are you wasting my life , Peter? » Disait-elle entre deux sanglots. Elle s'asseyait sur le trottoir et enleva un mouchoir de son imperméable. Peter resta quelques secondes, bouche bée en entendant ses quelques mots. Gâcher sa vie? Il n'avait pas gâcher sa vie. « I actually destroys your life? And all the times we spent together , it was not pleasant ? » Apparemment ce n'était pas le cas. Lui aussi avait envie de pleurer. « Sure you can, but.. I want you to stop trying to protect me, he was not going to hurt me that boy.» Il ne la protégeait pas ou du moins pas vraiment, il était jaloux. Il ne voulait pas la partager sa douce Dolly, il voulait la garder rien que pour lui. Ils ne disaient plus rien. Peter regardait encore dans le vide. Il était perdu comme toujours. « Promise me that you will stop , promises me.» S'exclama-t-elle en prenant son visage dans ses mains. « I can not. » Disait-il en séchant une de ses larmes. « Why?» Demanda-t-elle vexée. « Because I love you and I can not see you with another boy. » Expliqua-t-il sans la regarder. Elle se leva brusquement, attrapa son sac et s'en alla en le laissant seul et son cœur brisé en mille morceaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thoughtsarestars.forumactif.be
 
≈ butterflies and hurricanes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» » Butterflies and Hurricanes « [Pv Jason et Chloé]
» Carolina Hurricanes
» Carolina Hurricanes
» Hurricanes Caroline
» Carolina Hurricanes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: The perks of being a wallflower. :: If you open up your heart tonight :: You stand there like a scarecrow-
Sauter vers: