AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 two brokes hearts (pelly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dolly Ossennykh

avatar

□ since : 23/01/2016
□ letters : 44

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : don't fall in love with him, forget him, do the new projet
□ stuck in love :
□ availability : (□□□)

MessageSujet: two brokes hearts (pelly)   Lun 25 Jan - 21:17


Without you, I feel broke, like I'm half of a whole.
Without you, I've got no hand to hold.
Without you, I feel torn, like a sail in a storm.
Without you, I'm just a sad song.
♥ pelly ship ♥


La journée est bien maussade comme son humeur. Au lieu de se terrer dans son appartement, Dolly a été forcée d’en sortir pour travailler. Déjà que sa situation financière ne lui permet pas de grands écarts alors elle ne peut pas se permettre de ne pas aller travailler, les factures sont déjà bien trop présente sur son comptoir de cuisine pour les laisser s’entasser. Alors que Dolly tente de réchauffer ses mains après avoir réorganisé le rayons frais, elle ne peut souffler et enchaine les encaissements avec un sourire faux et une mélancolie palpable. Le dernier client encaissé, Dolly se remet à se frotter les mains. Tête en l’air elle a oublié de prendre ses mitaines, et le chauffage en panne une bonne partie de l’après-midi ne l’aide pas à se réchauffer. Concentrée sur le frottement appliqué de ses mains, elle ne se préoccupe guère des clients qui entre dans la boutique. Elle ne s’étonne plus sur le nombre croissant des clients qui viennent acheter bio, elle s’y est faite, comme à beaucoup de chose. Comme les algues japonaise vinaigrées, les pousses de soja fermentés ou encore ces légumes au nom imprononçables. Elle relève son regard noisette vers la porte d’entrée et ne peut que constater que la nuit est déjà tombée sur Medina. Elle retient un soupire quand elle entend qu’un autre client dépose ses articles sur sa caisse. « Good evening. » Elle jette un regard distrait au client qui a le nez dans son panier et commence à comptabiliser ses articles en les passant sur la caisse. Tel un automate, Dolly agit machinalement. Elle affiche un air serein et bien veillant, mais son cœur n’y est pas. Celui-ci est perdu dans une forteresse, épuisé et meurtri de ne battre pour personne. Poupée russe sans cœur, poupée de chiffon sans vie, voilà ce qu’elle est. Elle passe le dernier article, jette un regard à l’écran de sa caisse. « 13$50, please. » Elle relève enfin son regard vif sur le client et se fige en faisant face au charmant visage de Peter. Ses lèvres tremblent, frémissent son prénom inaudible, ses mains se serrent l’une sur l’autre nerveusement et son cœur commence à battre violement contre sa poitrine. Elle déglutie difficilement, son regard cherche une échappatoire à l’océan bleu de son regard, et se pose sur l’horloge en face d’elle. Sa collègue est en retard, mais elle aurait dû finir son poste depuis bien quinze minutes. Elle n’aurait pas dû le croiser, mais le destin rit bien à ses dépens. Elle baisse les yeux finalement sur ses mains et reste là, silencieuse.

_________________
You’re wrong about us being on different paths. We’re not on different paths. You’re my path. And you’re always gonna be my path.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Atlas
without losing a piece of me.

avatar

□ since : 16/01/2016
□ letters : 265

• LOST IN THE MOON.
□ things to do :
□ stuck in love :
□ availability :

MessageSujet: Re: two brokes hearts (pelly)   Mar 26 Jan - 18:30


♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡  
Son réveil sonna brutalement, comme un coup de massue sur le crâne. Un sursaut le traversa, il se releva de son lit comme si il était en feu. Il traîna les pieds jusqu'à la petite cuisine de son appartement en se servant un verre de lait de soja avant de se rendre compte qu'il n'y en avait plus dans la brique. Malheur! Il s'habilla en quatrième vitesse et courra jusqu'à l'épicerie du coin. Il n'arrivait jamais à se réveiller complètement sans son verre de lait de soja. C'était devenue un rituel, ridicule pour certains, mais pour lui c'était comme si on lui interdisait d'avoir un crayon entre les mains, le comble pour un jeune dessinateur. Il rentra dans la boutique, fusillant les rayons en peigne fin pour trouver cette fameuse boisson du matin. Au passage, il attrapa d'autres articles qui l'intéressaient pour les mettre dans le petit panier oseille qu'on pouvait retrouver à l'entrée et se dirigea vers la caisse et là en voyant la caissière, une multitude de souvenirs sont réapparus et un pincement au cœur, un terriblement pincement au cœur. Il aurait du se souvenir, se souvenir que sa belle poupée russe travaillait ici, mais tout lui a échappé en un quart de seconde, il tomba de haut. Il se cacha légèrement dans son écharpe pour masquer son visage. « Good evening. » Il ne répondit pas, il resta silencieux en évitant de regarder son doux visage, il avait envie de se mordre les doigts, il ne voulait qu'elle s'enfuit à nouveau, il était carrément en trente-sixième dessous.  « 13$50, please. » Elle releva enfin le visage et ses yeux se posèrent sur lui, son cœur fit alors un bon, un énorme bon. Il était fou, fou amoureux de cette poupée, de sa poupée qui le fascinait tous les jours un peu plus. Elle avait cette aura, une aura qu'on oublie pas, une aura sacrée. Un amour ardent brûlait dans son petit cœur de rêveur lorsqu'elle était en sa compagnie. Il essaya d'ouvrir la bouche, mais aucun mot ne sortait, c'était impossible pour lui de prononcer une seule et unique phrase. Il était pétrifié. Il déposa l'argent avant de partir comme un lâche, un voleur, elle avait également baisser le regard, il comprenait cette réaction, ils étaient dans la même situation, dans le même état second. Il avait passé la porte, mais il fit demi-tour en restant planté à côté du comptoir de la caisse enregistreuse. Il avait envie de sourire, de lui sourire avec un air rassurant, de lui dire au combien, il s'en voulait de lui avoir craché à la figure ses sentiments sans qu'elle n'ait le contrôle. Il ne la connaissait pas par cœur sa Dolly, il ne connaissait que les aspects qu'elle seule voulait lui montrer. Là à cet instant, il voulait la revoir rire, revoir son beau sourire, juste un petit signe qu'il comptait quand même pour elle, que rien n'avait changé, que leur amitié était la même.  « I'm.. I.. I'm sorry.. » Balbutia-t-il en se frottant la nuque, gêné plus que jamais.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thoughtsarestars.forumactif.be
Dolly Ossennykh

avatar

□ since : 23/01/2016
□ letters : 44

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : don't fall in love with him, forget him, do the new projet
□ stuck in love :
□ availability : (□□□)

MessageSujet: Re: two brokes hearts (pelly)   Mer 27 Jan - 12:50


Without you, I feel broke, like I'm half of a whole.
Without you, I've got no hand to hold.
Without you, I feel torn, like a sail in a storm.
Without you, I'm just a sad song.
♥ pelly ship ♥


Juste quinze minutes, seulement un quart d’heure. En quinze minutes une vie peut basculer. En quinze minutes, le destin piège Dolly dos au mur. Elle ne s’est pas laissée le temps, elle n’a même pas pris le temps de penser à comment ça pourrait se passer. Trop précipité, trop prématuré. Elle avait déjà pas accepté la chose, alors envisagé des retrouvailles était la dernière chose à laquelle elle aurait pu penser. Les yeux rivés sur ses mains, elle veut juste oublier et lui sourire comme avant. Les mots de cette journée, ses mots, résonnent dans sa tête comme un disque rayé. Aimer. Comment on peut aimer en si peu de temps. Comment peut-il l’aimer elle, la jeune fille qui ne connait de l’amour qu’une illusion de papier, qui se refuse ce bonheur après divers raisonnements bancals et idiots, mais si évidents à ses yeux. Les jointures de ses mains blanchissent sous la pression qu’elle exerce en les serrant l’une contre l’autre. Elle paraît si calme, et indifférente, mais son cœur saigne coincé entre quatre murs de béton. Il hurle, appelle à l’aide, supplie qu’on lui réponde. Comment on aime ? Est-ce si beau d’aimer ? Tomber amoureuse de Peter se peut-il que ça soit possible. Le cliquetis de la monnaie sur sa caisse la ramène des limbes de questionnement de son esprit. Elle revient à elle et instinctivement elle arrête les pièces d’argent qui roulent et manquent de tomber. Quand elle relève la tête la clochette de la porte d’entrée finit de tinter. Il est trop tard, il est déjà sorti. Dolly laisse échapper un soupire loin d’être de soulagement, mais plus de frustration. Elle se sent tellement idiote de n’avoir rien dit. Elle aurait pu lui sourire, lui dire que son ami lui manquer. Au lieu de ça, elle l’a parfaitement ignoré comme un inconnu. Est-ce comme ça qu’il l’a pris ? Comprend-il maintenant qu’elle n’a pas de cœur ? Du moins pas de cœur à lui offrir ? Prise de nouveau dans un tourbillon de questions Dolly ne savait pas quoi faire. Se lever, le rattraper, mais pour lui dire quoi ? Elle en serait au même point, silencieuse et froide comme la neige de son pays natal. La porte retentit de nouveau, mais elle ignore le bruit et comptabilise l’argent de ses achats et referme la caisse enregistreuse. Le courant d’air froid provenant de la porte l’atteint et la fait frémir de nouveau. Pour une fille native de Russie, le froid la saisit facilement. Les bruits dans l’arrière-boutique lui fait dire qu’il est temps pour elle de rentrer s morfondre de nouveau chez elle. Mais en se redressant elle remarque enfin le corps imposant de Peter se tenant droit comme un ‘i’ à côté de la caisse. De ses yeux ronds elle l’observe un peu stupéfaite, mais toujours en silence. « I'm.. I.. I'm sorry.. » Il balbutie de cette voix enfantine, maladroite et si tendre. Dolly peut percevoir sa nervosité, sans prendre en compte sa main qui frotte de manière séduisante sa nuque de sa grande main masculine. Dolly perçoit le moindre changement de sa voix, elle ne sait pourquoi ou comment, mais quand Peter ouvre la bouche elle sait tout. Encore assise à son siège, Dolly a le regard fixé vers le sol. Elle réfléchit, comme beaucoup trop souvent. « About what exactly ? » Ses mots dépassent les frontières de sa pensée pour se muer en son musicaux avec cet accent d’ailleurs. Idiote, et surtout très mal à l’aise de sa question stupide elle se redresse et presse le pas pour rejoindre l’arrière-boutique. Elle fuit, mais pas Peter, juste sa simple stupidité à trop réfléchir, juste sa franchise trop présente, cette pointe peut être trop colérique dans sa voix alors qu’elle n’est pas en colère. Dolly elle ne sait pas, elle ne sait plus, elle veut juste retrouver la sécurité de son appartement là où selon elle, elle ne peut pas faire d’erreur. Elle se débarrasse du veston à l’effigie de l’épicerie, enfile son imper jaune et sort par la porte arrière avec deux petites briques en main. Pourquoi elle les avait pris dans le stock. Pourquoi ces deux briques précise. Une de lait soja, une autre au lait d’amande. Pourquoi ce stupide réflexe, cette stupide habitude de le voir dans le magasin à la fin de son service, celle de sortir le rejoindre là devant la porte comme avant. Pourquoi il l’attend aussi ? Pourquoi il est là à attendre dans le froid devant la porte du magasin ? Elle se fige en se rendant compte que ce n’est pas une vision mais qu’il est là debout réellement dans le froid à l’attendre. Ou à attendre quelque chose d’autre peut être… Pourquoi elle spécifiquement ? Elle réalise alors qu’elle veut que ce soit elle qu’il attende. Elle le veut au plus profond d’elle. Elle s’avance doucement vers lui et arriver à sa hauteur dans son dos lui frappe l’épaule de sa main tenant le lait soja. « I want to walk, you come with me ? » Elle a le regard fuyant, mais elle désire le regarder, voir de nouveau ces océans bleus qui lui ont tellement manqué. Elle porte sa brique à ses lèvres et finit par fixer son attention sur la route et la circulation. Elle espère tellement qu’il se saisisse de la brique et qu’il l’accompagne, comme avant. Juste comme avant.

_________________
You’re wrong about us being on different paths. We’re not on different paths. You’re my path. And you’re always gonna be my path.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Atlas
without losing a piece of me.

avatar

□ since : 16/01/2016
□ letters : 265

• LOST IN THE MOON.
□ things to do :
□ stuck in love :
□ availability :

MessageSujet: Re: two brokes hearts (pelly)   Sam 30 Jan - 13:06


♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡  
 « About what exactly ? » Son coeur fit un bon, un énorme bon. Sa voix avait retentit comme ci plus rien n'avait d'importance à part leur deux âmes déchues, des anges tomber du ciel. Des amants maudits par le temps, des amants perdues entre les sentiments. Son accent lui donnait des frissons dans le dos. Cette phrase qu'elle venait de prononcer le brisa, le ton de sa voix était froid comme la glace, comme la neige qui tomber sur le sol durant les hivers rudes. Il l'observa partir dans l'arrière boutique, il espérait qu'elle se retourne, mais rien même pas un regard compatissant ou encore une embrassade comme dans les plus beaux films à l'eau de rose parce qu'au fond du lui, il voulait qu'elle soit sa princesse, sa princesse de conte de fées. Il la voulait dans ses bras pas seulement un jour, mais pour le reste de sa vie. Oui, Dolly était la femme de sa vie, mais il avait l'impression qu'elle ne le savait pas encore, qu'elle se fixait dans la tête de ne pas aimer. Elle réfléchissait beaucoup trop aux conséquences, un peu comme lui. Ils se ressemblaient paradoxalement. Il baissa les épaules en se mordillant la lèvre et en traînant les pieds pour sortir de la boutique. Il resta immobile devant celle-ci, une lueur d'espoir dans le cœur. Un petit signe de sa part. Il l'attendait comme au bon vieux temps, il espérait, il se torturait l'esprit à croire qu'elle reviendrai, qu'il verrait encore les merveilleux traits de son visage de poupée de cire. Il a peur, il a tellement peur de la perdre alors il reste là jusqu'à temps qu'elle revienne même si il doit attraper une pneumonie, il resta pour elle, pour lui voler la clef de son cœur. Il sentit un coup inattendu et attendu à la fois dans son dos, il se retourna brusquement pour appercevoir son visage, un soupire de soulagement s'échappa de ses lèvres. « I want to walk, you come with me ? » Il avait envie de la prendre dans ses bras, il avait envie qu'elle soit sienne après le son mélodieux de cette phrase qui le rassura. Elle se cacha timidement derrière la brique de lait de soja qu'elle avait entre le doigt ce qui la rendait encore plus adorable qu'elle ne l'était. Un sourire au coin des lèvres de Peter se dessina. Il attrapa la brique pour revoir ses belles lèvres qu'il avait envie d'embrasser depuis une éternité. « With pleasure. » Susurra-t-il timidement. Il fit le premier pas en lui faisant signe qu'elle pouvait le suivre. Un petit tour comme avant, comme-ci plus rien n'avait d'importance, comme-ci il n'y avait plus qu'eux sur terre, comme-ci rien n'avait changé. « I'm sorry for being pushy, I kept those feelings for too long, I did not manage to retain them. » Déballa-t-il d'une voix tremblante en regarda le sol avant de remonter le regard timidement sur ses iris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thoughtsarestars.forumactif.be
Dolly Ossennykh

avatar

□ since : 23/01/2016
□ letters : 44

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : don't fall in love with him, forget him, do the new projet
□ stuck in love :
□ availability : (□□□)

MessageSujet: Re: two brokes hearts (pelly)   Dim 31 Jan - 12:59


Without you, I feel broke, like I'm half of a whole.
Without you, I've got no hand to hold.
Without you, I feel torn, like a sail in a storm.
Without you, I'm just a sad song.
♥ pelly ship ♥


Cœur blessé, cœur à terre, laissé derrière sur le bas-côté de la route. Dolly a la poitrine vide, une toile d’araignée à l’emplacement de son cœur. Arraché de sa cage thoracique volontairement, enfermé à triple tours loin de tous regards, de tous voleurs. Dolly n’est pas prête à tomber dans le piège vicieux de l’amour. Ce jeu n’est pas fait pour elle. Dolly c’est cette poupée qui ne dit pas non, mais qui refuse de tomber amoureuse. Alors cette poupée joue, joue peut être à la dure sans savoir comme l’être réellement, sans savoir se tenir à ses règles, mais elle s’entête. Dissimulée derrière la brique qu’elle lui temps, Dolly tente paraître le plus normal possible, mais à chaque fois qu’elle pose son regard le doux et si séduisant visage de Peter, les mots de Peter lui reviennent en tête et raisonnent sans fin. Elle tente d’y faire abstraction avec grandes difficultés, car elle sait, elle le sent que Peter lui aussi ne pense sûrement qu’à cet instant, et pour lui c’est peut être aussi douloureux. Elle sursaute quand les doigts si chauds de Peter se referment sur les siens si froids. Elle dérobe sa main dès qu’elle est sûre qu’il tienne la brique et la plonge, dissimule, dans la poche de son imper jaune. « With pleasure. » Sa voix tendre et plein de chaleur, lui fait tourner son regard surpris et en suspendu dans le temps. Il est si doux dans tout ce qu’il fait avec elle. Alors qu’elle est celle en tort, il agit avec tant de gentillesse. Elle l’être blessée, grogne sur celui qui souffre aussi mais qui tente de penser ses blessures. Il s’avance le premier vers le passage au piéton, comme pour l’inviter à son tour à cette balade. Ce geste, encore là bien trop avenant pour un être comme elle, lui fait baisser son regard, honteuse et désemparée devant cette gentillesse sans faille. Elle lui emboite le pas, le dos courbée, tentant de se faire toute petite. Alors qu’elle le suit en silence, elle sirote son lait d’amande, discrètement, comme pour faire le moindre bruit stipulant sa présence dans son dos. Seulement à rester recroquevillée, elle manque de lui rentrer dedans quand il s’arrête subitement devant le passage. Elle se précipite pour faire un pas en arrière et tente de soutenir son regard. « I’m sorry for being pushy, I kept those feelings for too long, I did not manage to retain them. » Les yeux rivés de nouveau sur le sol à peine leurs regards croisés. La tristesse, la panique la saisissent de nouveau. Comme ce jour-là, comme ce fameux jour où il a dit ces mots que toutes filles rêvent d’entendre, toutes sauf elle. « Peter… » Sa voix se meurt, s’étrangle au fond de sa gorge. Ses yeux la brûlent par la culpabilité de piétiner encore ce cœur qu’il lui offre avec tant de sincérité. Elle, le monstre qui dévore cet être fait de sincérité, de tendresse et tant de gentillesse. Elle s’avance le devance en silence, et par de grandes enjambées elle marche jusqu’au cœur du parc tout près. Elle reste silencieuse comme un refus de répondre à ses sentiments qui lui sont offert et qu’elle va sacrifier comme à chaque fois. Elle ne s’enfuit pas, elle gagne la pénombre du parc, là où elle juge sa place. Lui dans la lumière, elle dans la noirceur de la nuit. Elle s’arrête brutalement et fait comprendre à Peter de ne pas s’approcher du monstre d’égoïsme qu’elle est. « I’m not this kind of girls… who fall in love… » Elle redevient silencieuse, mais sa voix dénuée de chaleur, lance une atmosphère glaciale, sur le petit parc municipal. Elle se retourne, le regard plein de peine, ses lèvres tremblent, son cœur hurle mais elle l’ignore. « I’ll never fall in love with someone, Peter… » Elle regarde, les yeux brillants dans la pénombre du parc de toute sa peine à blesser cet être si lumineux. Jamais elle n’a rencontré plus belle personne, dont la sincérité atteint son cœur enfermé loin de toutes lumières depuis la mort de son père, que lui. Peter. Ce prénom avant cette journée de pluie, la faisait tout simplement sourire comme une idiote. Passer des heures sans parler n’était en rien gênant, c’était si apaisant. Mais maintenant avec ce qu’elle sait, elle ne peut pas profiter ainsi de ces instants d’apaisement. C’est abusé de ce cœur, c’est le lui perforer chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde. Le regarder c’est le faire espérer, alors qu’on ne peut espérer de cette poupée diabolique qu’une mort lente et douloureuse. « I can’t be what you want me to be. I could never. » Elle sait, elle imagine ce mal immonde qu’elle lui fait subir, mais elle doit être sincère avec lui, lui dire qu’elle n’a pas de cœur à offrir, que le sien a été emprisonné car elle ne veut pas d’un substitu de bonheur. Le bonheur rêvé qu’elle souhaite n’existera jamais. « I can’t be more, than a friend… » Hypocrisie, égoïsme se sont mêlés et insinués dans ses paroles. Elle ne veut pas le faire souffrir, mais elle veut le garder près d’elle. Hypocrite. Jolie poupée russe bien égoïste est-elle.

_________________
You’re wrong about us being on different paths. We’re not on different paths. You’re my path. And you’re always gonna be my path.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter Atlas
without losing a piece of me.

avatar

□ since : 16/01/2016
□ letters : 265

• LOST IN THE MOON.
□ things to do :
□ stuck in love :
□ availability :

MessageSujet: Re: two brokes hearts (pelly)   Jeu 11 Fév - 18:09


♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡ ♡  
 « Peter… » Le son de sa voix annonçait encore rien de bon pour le cœur de Peter. Ils restèrent silencieux dans ce parc qui autrefois durant les belles journées d'été respirait le bonheur et la passion des amoureux qui se manifestaient à la saison des amours, le printemps. Qu'est-ce que ça lui manque! Il a tellement d'espoir, tellement des questions, tellement de choses qu'il aimerait partager avec Dolly. Elle s'arrêta brutalement de marcher devant lui en le bloquant de ne pas continuer, de ne pas s'approcher d'elle. La distance est trop longue, il n'arrive plus à attendre les battements de son cœur.  « I’m not this kind of girls… who fall in love… » Ses mots tranchants et ce silence, ce silence trop présent, qu'il aimerait combler par des mots, mais plus rien ne sort.  « I’ll never fall in love with someone, Peter… »  Il remarqua ses petits yeux mouiller par le chagrin qu'elle ressentait, il avait envie de pleurer avec elle, de partager toute la peine qu'elle avait. « I can’t be what you want me to be. I could never.   » Il souffrait à cet instant, beaucoup trop pour son âme fragile. Il ne pouvait guère lui en vouloir, il ne pouvait guère l'obliger à l'aimer. Il était encore perdu comme toujours. Il frotta légèrement du revers de sa manche les perles qui avaient coulées le long de sa joue. Trop d'émotions, trop de peine qui froissaient son amour pour la poupée, cette poupée à oublier, à effacer de ses rêves les plus fous. « I can’t be more, than a friend… » Ironie, la coup de massue. Il n'allait pas baisser le bras pour autant, il allait lui montrer avec tout le courage qui lui restait, qu'il était l'homme qu'il lui fallait, l'homme de sa vie.  « Okay .. We stay just friends .. » Disait-il en se redressant, d'un voix d'homme, d'un vrai.  « But , my feelings will not change , however, and I'll wait until you're ready and if you 've never , well never mind, it's okay , I 'll get over it .. » Les mots qu'il venait de prononcer l'étonnait, il n'aurait jamais su qu'un jour il serait capable d'articuler cette phrase dans cet état en gardant son sang froid et restant fidèle à lui-même. Il l'aimait plus que n'importe qui et ça pour toujours, il avait eu le coup de foudre, ce coup de foudre qu'on ne voit que dans les films. Lui, il l'avait ressenti réellement et il ne voulait pas qu'il disparaisse. Il devait rester en lui malgré qu'elle ne l'aimait pas de la même façon. L'amour rend aveugle et l'espoir fait vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thoughtsarestars.forumactif.be
Dolly Ossennykh

avatar

□ since : 23/01/2016
□ letters : 44

• LOST IN THE MOON.
□ things to do : don't fall in love with him, forget him, do the new projet
□ stuck in love :
□ availability : (□□□)

MessageSujet: Re: two brokes hearts (pelly)   Mar 16 Fév - 12:54


Without you, I feel broke, like I'm half of a whole.
Without you, I've got no hand to hold.
Without you, I feel torn, like a sail in a storm.
Without you, I'm just a sad song.
♥ pelly ship ♥


La peur et la douleur de la vérité endolorissent son corps. La tête lui fait tellement mal. Sa migraine n’est qu’à son début, mais elle veut déjà que ça s’arrête. Elle a un poids dans la poitrine que jamais elle n’a ressentie. C’est étrange et c’est plus que douloureux. Les mots se sont échappés, ses désirs insoupçonnés aussi. Elle a refermé la porte de la prison de son cœur, regrettant que de possibles failles aient été visibles. Elle le regarde, implorante. Mais implorant quoi ? Son pardon d’être un monstre sans cœur ? Un réconfort par ses bras si puissants ? Les bras ballants contre son corps tremblant elle baisse le regard attendant le verdict, sa sentence. « Okay… » Elle sert sa mâchoire puis ses poings. Son cœur se sert, il bat dans ses tempes apeuré. « We stay just friends… » Sa voix est sûre et déterminé, cela surprend Dolly qui le regarde les yeux ronds le souffle court. « But, my feelings will not change, however, and I’ll wait until you’re ready, an if you’ve never, well never mind, it’s okay, I’ll get over it…. » Abasourdie, elle reste silencieuse à le regarder, lui droit et fier sans une once dans de faiblesse. Peter lui apparaissait comme fort, fier, droit et inébranlable. Il fait homme plus qu’il ne lui est apparu avant, son cœur s’en emballe de plus belle et ses joues se teintent de rose tranchant avec l’ivoire de sa peau russe. Elle se mordille la lèvre nerveusement et semble vouloir faire un pas vers lui, comme désirant le rejoindre, le désirant lui. « I don’t want to hurt you.. » Sa voix est brisée, son cœur hurle, mais elle fait taire ses possibles sentiments. Se forçant à se souvenir l’image de son pire souvenir. Les larmes déferlant sur ses jolies joues de poupée qui n’étaient que de jolies perles discrètes, laisse leur marque indéllibile. « I can’t lose you… but your… what you feel… Peter. It would be better to forget it. You understand. I need of my friend. » Elle a enfin fait ce pas vers lui et en enchaine d’autres pour arriver à une distance de deux pas entre lui et elle. La jolie poupée russe attend qu’il comprenne que jamais elle ne pourra faire échapper quelconques sentiments de son cœur qui pourrait lui apporter un bonheur certain, mais un bonheur incomplet. Son perfectionnisme la conduira à sa perte. « But… I want to go at bowling, you want to come with me ? Or maybe a movie ? It’s cold outside… » Elle tente de lui sourire maladroitement et porte ses mains à ses lèvres rougies par le froid pour souffler dessus et les réchauffer. Avant elle n’aurait pas hésité de les glisser dans les poches de Peter, ou kidnapper l’une des siennes qu’elle aurait dissimulées dans la poche de son imper jaune. Mais maintenant elle sort. « I… I have a question… You still… how to say… fight the guys who flirt with me ? » Elle tente de rire, mais ça marche pas ça l’angoisse. Elle veut détendre l’atmosphère mais elle appréhende la réponse de Peter, de son Peter.

_________________
You’re wrong about us being on different paths. We’re not on different paths. You’re my path. And you’re always gonna be my path.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: two brokes hearts (pelly)   

Revenir en haut Aller en bas
 
two brokes hearts (pelly)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Forum RP] Kingdom Hearts Heaven !
» Où lire Pandora hearts?
» Où regarder l'anime de Pandora hearts?
» Fiche de Pandora Hearts Abyss
» News de Pandora Hearts Abyss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Medina - Ohio. :: open tyne grove-
Sauter vers: